Qu'est-ce que le CBD ?


Qu'est-ce que le CBD ?

Qu'est-ce que le cbd alias le cannabidiol ?

 

D'abord une évidence.

De la même façon que plus personne ne peut nier les effets du dérèglement climatique désormais visibles sur l'ensemble de la planète, plus personne ou presque ne s'amuse à critiquer les bienfaits et, plus globalement, les nombreux atouts du cbd.

Pour autant si l'abréviation est passée dans le langage courant, sa signification brute, à savoir cannabidiol, reste encore pour la majorité d'entre nous assez obscure.

Dès lors, quelques éclaircissements sur le phénomène «cébédé» s'imposent.

 

Science et conscience.

Une fois n'est pas coutume, rendons honneur à la science qui sous l'impulsion inspirée du biochimiste Roger Adams -brillant étudiant dévoué à l'étude de la chimie d'un arbuste que l'on nomme cannabis- parvint pour la première fois à isoler la molécule «cannabidiol».

C'était en 1940 en l'université de l'Illinois.

Il faudra néanmoins attendre 1963 et le travail reconnu à travers le monde du professeur Raphaël Mechoulam en Israël pour déterminer avec précision la structure moléculaire du cbd.

C'est également le professeur Mechoulam et son équipe qui menèrent les premières études scientifiques complètes ayant pour objet le cannabidiol..

Ils mirent alors en évidence les perspectives thérapeutiques très prometteuses de cette molécule issue du cannabis.

 

Sain CBD, priez pour nous.

Parallèlement ces premières approches scientifiques démontrèrent, à la surprise des chercheurs, une absence de toxicité majeure.

En effet, le CBD s'est très rapidement avéré particulièrement sain, n'ayant pas entre autre les effets psychotropes de son cousin le tétrahydrocannabinol alias le THC.

Dès lors, l'intérêt pour la gentille molécule du chanvre n'alla que croissant.

C'est à ce train de sénateur que dans les année '70 on assista aux premières découvertes majeures pouvant avoir de potentielles répercussions thérapeutiques pour déboucher sur la mise au point de médicaments.

Ainsi, une étude brésilienne datant de 1973 met en avant les propriétés anti-épîleptique du cannabidiol sur le modèle animal.

 

Le système endocannabinoïde.

Puis dans les années '80, c'est la découverte du système endocannabinoïde, autrement dit la présence de récepteurs propres au molécules du cannabis (dont le cbd) dans notre corps, qui va bouleverser la donne et accélérer la recherche internationale sur l'aspect médical du cannabidiol.

C'est finalement dans les années '90 que l'engouement autour de ce composé du cannabis aboutira à l'avènement du premier médicament à base de cbd: le Sativex.

Ce dernier fut initialement mis au point pour apaiser les douleurs de la sclérose en plaques particulièrement rétives aux médications classiques.

Pour autant, et pour des questions aux allures administratives, ce médicament qui bénéficie de son autorisation de mis sur le marché, n'est toujours pas disponible en France.

 

De l'intérêt à l'engouement, il n'y avait qu'un pas.

Un grand pas d'une vingtaine d'années (tout de même) avant l'explosion du commerce lié au cbd.

La «cébédémania» s'est répandue comme une traînée de poudre dans les rues de nos villes comme sur nos pages Internet.

Nul doute que les législations plus ou moins floues surle sujet de par le monde et, plus globalement, les politiques lobbyistes des secteurs se sentant concurrencés ont activement freinées la recherche et les avancées sur cet élément si bénéfique du cannabis.

 

Le CBD C'est Bien? Dit?

Le cannabidiol – ou cbd en abrégé- est l'un des nombreuses molécules d'un aïeul du monde végétal, j'ai nommé cannabis sativa L.

Cette plante fut très probablement l'une des premières domestiquée par l'homme il y a 10 000 ans.

Force est de constater qu'elle n'en finit plus de nous surprendre par ses capacités.

La nature nous offre un potentiel de richesses insoupçonnées, il se trouve que le CBD est l'un des composés les plus présents parmi les 480 molécules du chanvre.

Il serait vraiment dommage de passer à côté de ses propriétés, en attendant l'avènement de la prochaine molécule cannabique. Vous avez-dit CBG?